Pascaline Liard

Designer graphique et multimédia

Boycott de Pokémon Go

Article, illustrations et mise en page

2016

La plateforme I-boycott met Pokémon Go sur la touche - Lien vers la plateforme En effet ces Frenchies Gandhi 2.0 trouvent que malgré les avantages que les autorités sanitaires reconnaissent à Pokemon Go en terme d’hygiène de vie (marche, socialisation, découverte du patrimoine local, échanges, collectes d’organismes animés en 3D), l’objectif final de ce jeu reste quand même vraiment stupide. “ Pourquoi ne pas plutôt créer un pokédex qui recense chaque nouvelle plante, nouvelle feuille, fleur insecte ou animal que nous voyons dans la vraie vie ?” demande José Bové. À chaque découverte, une page wikipédia pourrait s’ouvrir et la faune et la flore trouvée pourrait s’ajouter à notre base de donnée. Saviez-vous que chaque prof de pokémon portais un nom d’arbre ? Chen, Orme, Platane. I-boycott propose une alternative à Pokemon Go : Mother Earth Go. Devenez le meilleur terrien. Marchez, observez la nature, percez ses mystères, affrontez les autres humains dans des duels collaboratifs ( = des conversations intellectuelles). Au lieu de faire se combattre des pokémons, mesurez votre esprit à celui de votre voisin. Les questions sont tirées au sort à partir des “pokédex” des deux joueurs. Ainsi, même si vous perdez, vous gagnez quand même car vous aurez découvert une partie de l’univers de votre rival. L’école 42 de Xavier Niel va à la rentrée organiser un hackathon sur Mother Earth Go. Mais pas besoin d’attendre pour commencer à jouer, vous disposez de tous les outils pour vous lancer dès maintenant dans cette formidable aventure humaine qu’est le vie ! Et maintenant, une petite blague : Que fais Pikachu dans son bain ? R: Il fait des bulles bizarres ! Mots clés : ‪#‎pokemonGo‬, ‪#‎Mère‬-Nature, ‪#‎ProfChen‬, ‪#‎JoséBové‬